Vous lisez..
Foutez-vous la paix et commencez à vivre de Fabrice Midal
3
Développement personnel

Foutez-vous la paix et commencez à vivre de Fabrice Midal

foutez-vous la paix et commencez à vivre

Philosophe et écrivain, Fabrice Midal est l’un des principaux enseignants de la méditation en France. Il a publié de nombreux livres à succès.

Un livre extrêmement libérateur et déculpabilisant

Psychologies Magazine

Ce livre m’a attiré par son titre et sa renommée et j’ai décidé de le lire pour partager aussi mon expérience la dessus.

La structuration du livre est très attachante, sa lecture est facile, pour ma part je l’ai finis en deux jours avec toutes mes responsabilités derrière.

Ici, dans cet article je mettrais un aperçu de certaines idées provenues de certains chapitres qui m’ont particulièrement marqué et à la fin je mettrais mes réserves aussi vis à vis du livre.

Ceux qui sont en quête d’amour ne font que manifester leur propre manque d’amour, et les sans-amour ne trouvent jamais l’amour. Ne le trouvent que ceux qui sont aimants, et ils n’ont jamais à le chercher.

D.H. Lawrence

Cessez de méditez , ne faites rien

Le maître zen japonais Shunryu Suzuki, qui a vécu et enseigné aux Etats-unis, à la fin des années 1960, répétait volontiers que les meilleures méditations sont celles des débutants, les experts ayant tendance à se perdre dans les complications.

Page 18-19 du livre: Foutez-vous la paix et commencez à vivre

Cessez d’obéir , soyez intelligents

Une invitation à comprendre le sens de nos actions et se poser des questions.

A sortir des schémas prédéfinis et de cessez de faire les choses sans sens.

Cessez d’être calme, soyez en paix

L’auteur considère que l’invitation à être calme ne fera que l’effet contraire.

Selon lui on ne peut pas se couper du monde extérieur pour accueillir un nouvel état , ici l’état du calme.

A nouveau l’auteur critique plusieurs pratiques de méditation qui insiste à couper son rapport avec le monde extérieur pour arriver à cet état de calme.

Et il propose de ne rien vouloir et ne rien rechercher, juste d’être en pleine présence à ce qui est, y compris les pensées, intégrées telles qu’elles sont dans l’amplitude de la présence.

Une image me permet de mieux expliciter ce point: je compare les pensées, les sons, les sensations, à des vagues plus ou moins hautes à la surface de l’océan; or, aussi hautes soient-elles, les vagues n’empêchent pas de voir l’océan ni de ressentir la profondeur.

Page 64-65 du livre :Foutez-vous la paix et commencez à vivre

Cessez de vous comparer , soyez vous-même

Tout est dans le titre, une invitation à se recentrer sur soi à s’accepter à s’aimer à être soi-même et dans toutes les circonstances.

Cessez de discipliner vos enfants , la méditation n’est pas de la Ritaline

Cette partie m’a particulièrement intéressée, au début du chapitre, il décrit une scène d’une jeune adolescente pleine de vie qui rentre à la maison et sa maman la saisit en la rappelant un retour au calme avec un ordre à méditer.

L’auteur répond à cette scène, qu’elle ne fera qu’un résultat inverse de ce qui est demandé.

Il dit qu’on ne peut pas demander à son enfant de méditer mais qu’on doit faire avec lui!

Et cette phrase m’a particulièrement attirée et j’y adhère complétement, d’ailleurs la meilleure façon de vouloir faire faire n’importe quelle chose avec les enfants c’est de la faire avec eux..

C’est l’ambiance qui donne des résultats sûrs et pas l’obligation.

L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux.

Rainer Maria Rilke, Lettre à un jeune poète

Mes critiques du livre

Je suis toujours sensible à l’idée de bannir ce que font les autres pour mettre en avant ses pratiques à soi. Et l’auteur dans plusieurs chapitres et pour prouver ses théories, il bannit celles des autres.

La grande contradiction, le livre est plein d’obligations ‘cessez de ..’ ‘Foutez-vous la paix ..’ et pourtant l’auteur est contre cette attitude d’ordre qui est par exemple est présente selon lui dans plusieurs écoles de méditation.

A la fin, ce livre est pour moi à lire mais avec un sens critique.

D’autres critiques littéraires :

Critiques de Foutez-vous la paix et commencez à vivre – Fabrice Midal (64) – Babelio

Foutez-vous la paix ! et commencez à vivrFoutez-vous la paix ! et commencez à vivre by Fabrice Midal (goodreads.com)

critiquesLibres.com : Foutez-vous la paix Fabrice Midal

A propos de l’auteur

WikiFamily est la Wiki dédiée à toutes les familles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.